SUBARU BELGIQUE

Un tour du monde avec 5.000 voitures

Port de Rotterdam

 

Avant de pouvoir vous asseoir au volant de votre Subaru, votre voiture a déjà achevé toute une aventure, à savoir un voyage en mer de quelques semaines, en allant du Japon jusqu’au port de Rotterdam.  

Expédier des voitures est une opération très sécurisée. C'est pourquoi les voitures montent à bord de navire-voitures spécialement développés pour ce type de transport. Ces gigantesques navires, longs de 200 mètres environ, sont clairement reconnaissables de par leur structure angulaire en forme de boîte située au-dessus de la coque. Cette forme entraîne un volume important, ce qui signifie que la capacité des véhicules est importante. Les navire-voitures peuvent transporter en moyenne jusqu’à 5.000 voitures ! Pour les plus gros navire-voitures, ce nombre peut atteindre 8.500 voitures.

L'espace sur le navire lui-même a un caractère très ouvert. On peut y trouver plus de 10 ponts. Ceux-ci sont rendus aussi ouverts que possible pour une utilisation optimale de l'espace. Toutes les voitures sont stockées au sec, ce qui signifie que la carrosserie est parfaitement protégée contre l'eau de mer salée et les intempéries. Vous ne pouvez certainement pas appeler cela un bateau de croisière, mais les voitures sont traitées avec le même soin que les passagers d'un bateau de croisière, de sorte qu'elles arrivent à destination dans l'état d'usine.

Même avant le chargement, tous les wagons sont munis d'un film protecteur anti-endommagement de la peinture, et subissent également un entretien avant livraison. Afin de pouvoir monter et descendre rapidement des wagons, ceux-ci sont équipés de "rampes" ou de ponts de chargement pliants situés à l'avant, sur le côté ou à l'arrière du navire.

 

 

File orchestrée

Au port japonais, les pilotes expérimentés conduisent les voitures sur le pont de droite, où elles y sont parfaitement disposées à équidistance les unes des autres, et où les rétroviseurs sont repliés pour créer plus d'espace. En outre, une distance régulière est extrêmement importante pour éviter de rayer les pare-chocs ou le reste de la carrosserie des véhicules. Ces derniers sont ensuite placés en équilibre et attachés au pont avec différentes sangles. L'œillet de remorquage amovible de la voiture est également utilisé à cet effet. Cela empêche que le chargement se déplace, pouvant dans ce cas-là causer des dommages à d'autres voitures, et empêchant ainsi le navire de se déséquilibrer, de rester coincé ou pire. Dès que toutes les voitures sont correctement préparées, tous les ponts ressemblent à une file orchestrée sur le ring de Bruxelles. Ensuite, le navire peut partir pour un voyage en mer de quelques semaines. Avant d'atteindre les eaux européennes, le navire fait escale dans cinq ports différents pour décharger les premières voitures.

En raison de leur forme prononcée, les navires prennent beaucoup de vent. C’est la raison pour laquelle le capitaine évite autant de tempêtes et de typhons que possible. L’itinéraire peut donc toujours être ajusté. Après tout, la sécurité de la cargaison et de l'équipage vient en premier. En outre, des règles strictes s'appliquent également à l'équipage. Toutes les deux heures - et donc aussi la nuit - la cargaison dans la zone de cargaison est vérifiée et des affiches de sécurité sont présentes sur le navire, indiquant les tâches à effectuer à différents endroits.

 

 

PDI

Dès que le navire arrive au port de Rotterdam, une équipe de 15 conducteurs expérimentés est prête à embarquer sur le quai. Immédiatement après l'amarrage, les voitures sortent du bateau à une moyenne d'environ 150 voitures par heure. Au cours de ce processus critique, toutes les exigences de sécurité possibles s'appliquent et toutes les procédures doivent être suivies pour éviter d'endommager les voitures et le navire.

Lorsque les voitures quittent le bateau, elles sont garées dans un immense parking. Les wagons sont également disposés de manière à ne pas endommager d’autres wagons. Pendant que les chauffeurs sont ramenés au navire, les inspecteurs de l'assurance commencent par une inspection finale dans le centre PDI (pré-livraison et inspection). Si des dommages sont constatés sur la voiture, celle-ci sera réparée le plus rapidement possible sur site afin de minimiser les délais de livraison.

Dès que les wagons sont finalement approuvés, ils sont immédiatement transportés par train ou camion vers leur destination finale. Ils restent alors là un moment, jusqu'à ce qu'un acheteur se présente. Pour les voitures déjà vendues, tous les documents nécessaires sont entre-temps rangés de manière à ce que la voiture puisse être reçue aussi rapidement que possible au concessionnaire Subaru concerné.